(Ou test de signature génomique ou test de signature)

Il s’agit d’évaluer sur un prélèvements tumoral le niveau d’expression d’un certain nombre de gènes, puis grâce à un algorithme spécifique à chaque signature, de déterminer un risque de rechute de la maladie. La maladie la plus avancée dans ce domaine est le cancer du sein hormono-dépendant avec plusieurs tests permettant de prédire le risque de rechute à distance après traitement d’une tumeur localisée.